Le sens de l’air

le_sens_de_l_air_premiere« J’avais une chance de réaliser mon rêve d’enfance :
voler en apesanteur! voir la Terre depuis l’espace!
Le prix à payer pour devenir astronaute était simple : être au top, sain d’esprit, digne de confiance.
Pas question de s’embarquer dans des histoires tordues ou biscornues ! »
pensait Jordan…
Ce 21 septembre 2037, l’apprenti astronaute échappe d’une manière inexplicable à une mort certaine.
Qui l’a aidé ? Comment ? Pourquoi ?

« C’est frais et beau ! » a dit Max.
« Magnifique ! Je l’ai dévoré ! » a ajouté Christine.
Et vous ? Embarquez pour une aventure aux frontières de la Réalité !

Grâce à vous lecteurs, les premières auto-éditions de mon roman « Le sens de l’air » sont des succès 🙂
Offrez vous 600 pages d’aventures incroyables! Recevez le chez vous, dédicacé* ou pas, à vous de choisir! 😉
Prix 19€ (soit une remise de 5% sur le prix public 20€) livraison non comprise.

* à préciser dans le champ ‘Instructions au vendeur’ de votre commande

Roman (Broché), 21cm x 14.8cm, 600 pages





21 réponses à Le sens de l’air

  1. chorizo dit :

    Je viens de finir ton libre, il m’a permis de ne pas voir le temps passer, pendant mon long alitement
    tu as du talent, beaucoup de talent
    je vais conseiller ton livre, à mes enfants
    à bientôt Michael ;o)

  2. Escarfail dit :

    Borun a bien fait de m’apporter ce roman à la trame originale et bien écrit que l’on a pas envie de « lâcher » une fois commencé.
    Une imagination débordante, des personnages et un héros attachants.
    Une suite peut-être.
    Et merci pour la gentille dédicace.

  3. Alain dit :

    Excellent retour de ce premier roman, que mes filles m’ont piqué
    après que je leur ai raconté le début de l’histoire ! (l’aînée adore les dauphins…).
    Je suis sûr que la plupart des applications visionnaires de ce livre apparaîtront, je dirais, dans moins de 10 à 15 ans tout au plus (la plupart sont déjà dans les tuyaux.
    Vraiment Bravo !
    Un vrai talent de conteur !

  4. ROCH Pascal dit :

    Que dire, 600 pages de bonheur. Les détails ciselés au plus près, un grand sens de la scène, une immersion dans un continuum d’idées fraîches et particulièrement travaillées sans oublier une sensibilité particulière qui m’ont fait passer quelques heures de pur plaisir.
    Bravo, ami Michael, nous sommes sur la même harmonique …

  5. Didier T. dit :

    Moi qui ne suis pas un grand lecteur, j’ai dévoré le livre.

    Voici un livre qui ne laisse rien filtrer du dénouement final, bravo à toi!

    Et bravo pour ta vision du future proche, je pense personnellement que beaucoup des technologies évoquées dans ton livre seront présentes d’ici 20 ans 🙂

    Encore un grand merci pour cette magnifique histoire humaine mêlée de fantastique

  6. alix dit :

    Je viens de terminer hier soir ton roman que j’ai perçu comme un conte initiatique, […].
    Il commence par un roman d’anticipation comme je les aime, un avenir crédible aux technologies dont certaines sont déjà « dans les tuyaux », et sans alien et autres monstres visqueux.
    Je suis rapidement rentré dans l’univers de Jordan grâce au jargon technique dans lequel je n’ai pas tout compris , mais dont j’ai compris la finalité.
    Vient ensuite le « merveilleux » au sens étymologique du terme pour lequel j’ai du faire un effort d’imagination pour l’intégrer.
    L’intrigue et le suspens sont bien maîtrises du début à la fin. Les personnages sont approfondis et mention spéciale pour le style, épique par moment, toujours riche, et au fort pouvoir évocateur. J’ai souris à l’ évocation du fait que […], c’était une prémonition?
    Voila « brut de décoffrage » ce qui me vient à l’esprit.
    En résumé, j’ai aimé et je surveille ton site pour le prochain. Encore bravo!

  7. Eric L dit :

    Un livre bien écrit, qui se lit très facilement.
    L’histoire nous emmène sans forcer et le monde qui y est décrit offre une très belle profondeur.
    Fan de SF j’y ai retrouvé des thèmes connus, et en même temps, j’ai été séduis par des idées originales et bien trouvées.
    Si vous n’avez pas encore lu, laissez-vous emporter dans « Le sens de l’air ».
    Quand a moi, me voilà revenu sur terre, il me tarde de m’envoler à nouveau et de lire une suite !

  8. Pierre B dit :

    Michael a réussit un tour de force en rassemblant les genres SF, fantaisie et fantastique…un vrai clin d’œil aux adeptes de la théorie du tout rapportée à la littérature.

    Son ouvrage évoque les grands auteurs avec une mise en situation à la JRR Tolkien par l’abondance des détails et le nombre de pages consacrées, le style scientifique d’Isaac Asimov avec les règles du « chant » et aussi la profusion de gadgets futuristes que Philip K Dick affectionnait tant.

    La trame de l’histoire est solide et offre de multiples prises – naturel pour notre adepte de la varappe! – au lecteur qui ne cesse d’être émerveillé par les nombreux rebondissements qui émaillent son œuvre.

    Après quarante années de lecture et plus de 500 livres dans cette veine littéraire, je le place dans mon top 10.

    Il est encore possible de ressentir ce plaisir particulier d’être parmi ses premiers lecteurs, avant qu’il ne soit reconnu par ses pairs, invité sur tous les médias et traduit dans plusieurs langues !

  9. Yann dit :

    J’attends de decouvrir, par la meme occasion j’en ai fait la pub sur mon fb.

  10. Marc Le M. dit :

    J’ai eu la chance de recevoir en cadeau « Le sens de l’air » et je veux te féliciter pour ce livre qui m’a enchanté.

    Je me suis pris d’affection pour les personnages. Je me suis envolé avec eux dans l’espace. J’ai établi avec eux une relation intime, transparente et souple, non-violente.

    Candide, j’ai recherché mon accord. Comme une synthèse de mon chant de pouvoir. J’ai cherché dans les mots des conversations cette résonance qui nous transcende. Moi qui aime tant parler pour m’unir à l’autre, je me suis régalé d’entendre écrite cette musique du coeur et de l’âme.

    Il y a tant à découvrir pour apprendre à converser avec ce que la pensée ne peut figer.

    Et puis j’ai aussi aimé ta conception de la réalité.

    Encore bravo,

    Et bonne grimpe !

    • michael dit :

      Bonjour Marc!
      Oh Merci pour ce retour, enchanteur!
      Au plaisir de te rencontrer en live, à la salle d’escalade 😉
      Michaël

  11. Olivier dit :

    Salut Mika !
    Un petit mot pour te dire d’abord « bravo » pour la qualité de ton livre, et puis surtout « merci » pour cette belle histoire qui m’a littéralement transporté. J’ai tout de suite accroché à ton style, au rythme du récit, aux gadgets high-tech si crédibles, à l’intrigue, à l’ésotérisme ambiant … tout semble réel, ça sonne juste, ça chante juste 🙂
    Je te préviens que mon regard sur toi a définitivement changé car dans ma lecture tu incarnais Jordan 🙂
    Autre petit détail qui a son importance, ton roman m’a accompagné tout au long de notre navigation à bord du bateau familial dans les Cyclades … mais pas de mouillage à Microandros. J’ai lu la scène de la chute dans la cabine avant avec les bourrasques sifflantes du Meltem et la nuit étoilée à travers le hublot … inoubliable
    Bon j’arrête là les éloges, d’ailleurs il faudra que je te briefe sur les termes techniques de la marine
    Et puis va falloir te remettre au boulot mon copain, car j’attends avec impatience ta prochaine création.
    À bientôt dans la magnésie !!
    @ + Olivier

  12. Sandrine dit :

    Bonjour Michael !
    J’ai fini le sens de l’air, il y a quelques temps déjà, mais je n’arrivais pas à t’écrire, comme un peu intimidée face à quelqu’un qui écrit si bien!
    J’ai vraiment aimé ton livre, en général je « décroche » facilement des livres, et le tien m’a bien accroché, m’a détourné de la télé, et m’a permis de m’installer dans mon lit plus tôt pour lire les chapitres suivants ! J’ai plongé dans tes concepts, tes idées, avec curiosité. Il m’est arrivé de ne pas comprendre les trucs futuristes mais je me disais que le quotidien que tu décrivais serait probablement une réalité demain. Enfin, je me suis régalée sur certaines phrases (j’aurai dû les entourer pour te les citer) qui m’ont fait sourire ou qui m’ont fait penser à …. »waouh » (je ne sais pas comment décrire).
    En résumé : Merci et continue !

  13. Vincent V. dit :

    Salut Michael,
    Je suis très heureux de constater le succès du premier tirage et je te souhaite que celui-ci soit épuisé plus rapidement encore.
    J’avais laissé mon exemplaire à Bordeaux chez mes parents, ma mère (public facile) l’a lu deux fois d’affilé, preuve s’il en est que ton bouquin lui a plu. Mon père (public difficile) a aimé également alors qu’il est en principe allergique à la SF. Comme il lui arrive de relire des textes pour d’autres auteurs via internet (oui, tel père tel fils…) je lui ai demandé de rédiger quelques commentaires à te faire passer. Cela viendra peut être mais il est très flemmard (tel père tel fils…)
    En attendant, j’espère que tout va bien pour vous et que le second tome est en route !
    A+
    Vincent

  14. Mirna dit :

    Bonjour Michael,
    Je suis de retour de […]. Pendant 20 h de trajet en bus dans chaque sens j’ai lu ton livre en entier. Je compte de faire un retour détaillé par mail mais tout de suite pendant que c’est frais, je voulais te remercier de l’avoir écrit. Il m’a beaucoup apporté je crois meme qu’il m’aide d’une manière. voilà. BONNE CONTINUATION DE TOUT MON COEUR

  15. Bénédicte M. dit :

    Coucou,
    Merci pour ce livre , j’ai beaucoup aimé la 2ème partie. Enfin celle à partir de laquelle il … [supprimé pour éviter les spoilers 😉 ].
    Je vais le conseiller autour de moi!
    En tous cas, un grand bravo pour tes idées( parfois farfelues!) mais très bien décrites.
    J’ai trouvé une faute récurrente… balade = promenade et ballade= chansonnette
    Donc p 280, p 285, p 297, p316 je pense qu’il faut écrire: balade p300 c’est juste.
    Bonne journée
    Bises
    Béné

    PS: Pour info, François a terminé ton livre. En seulement qq jours, bravo! Mais je lui laisse le loisir de t’en parler tout seul.

  16. Max dit :

    Bon, j’ai terminé ton livre 🙁 .
    Je l’ai trouvé très agréable à lire, une fois les premières pages digérées. Bonne construction de l’histoire avec un fin juste assez bizarre pour rester réaliste. Ça sent le vécu tout en se disant, non, pas possible 🙂 .
    C’est très bien écrit dans une style fluide, descriptive comme si on y était avec un sujet original.

    Ça change des bestsellers aux trésors des templiers ou autres romans historico-policiers. C’est frais et beau.
    Par contre, n’ayant pas amené tout le pave en vacances, je n’arrive plus situer le scène du prologue, mais c’est pas grave.

    Bref, pour faire court: je trouve ça génial et j’ai hâte de me trouver dans le tome 2 entoure de belles filles. 🙂 Ciao

    Max

  17. Mu dit :

    Encore félicitations…
    Un si gros pavé qui donne envie d’aller au bout ?
    Chapeau bas l’artiste 🙂

    Mu

  18. Chantal L. dit :


    Je voulais te dire également que j’ai adoré ton livre, je l’ai dévoré.
    Plein de bonnes idées, du suspense, de la légèreté également.
    Un petit bonheur.
    Je t’encourage à recommencer.
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *